Skip to main content

Kagenaar Péniche

Le Kagenaar est un petit navire étroit utilisé dans la région de Leiden et les lacs Kager pour les activités de commerce de sol et de fumier dans la région des tulipes, pour transvaser de la fumure frisonne des tjalken vers les ferme agricole et pour le transport local de produits agricoles, de bulbes et similaires. Avant 1900, cela se faisait avec des navires en bois, les bokken, qui ont lentement été remplacés par des navires en acier avec une construction de aak. À l'avant, on peut voir clairement une hauteur qui, combinée aux côtés, est couverte d'une plaque de montagne avec une décoration caractéristique. Dans un navire à tulipes (Bollenvlet), cette décoration est souvent basée sur les initiales du commanditaire. L'arrière est simplement équipé d'un miroir vertical avec un gouvernail en dessous. L'apparence ressemble donc à celle d'un bateau plat.


La longueur normale pour un Kagenaar était de 14,20 à 14,40 mètres, avec une largeur d'environ 2,50 mètres et une profondeur maximale de 85 centimètres. Mais il y a bien sûr, en plus des différences résultant des nombreux chantiers où ils ont été construits, de nombreuses "versions spéciales" fabriquées selon les souhaits du commanditaire. Les Kagenaar ont été construits par Akerboom (Leiden), Van Lent (Kaagdorp et Lisse), van Straaten (Loosduinen), Van Wavereren (Monster) et Van der Aar (Loosduinen).


Les chantiers de la région de Westland ont également construit de nombreux Kagenaar. Il y a même des cas où la construction a été sous-traitée à Friesland car c'était plus économique. Bien que le Westlander ne fasse pas partie de la famille des aaken, il y a des similitudes dans le caractère régional de l'utilisation et le type d'eau sur laquelle ils naviguaient. Il n'est donc pas surprenant que le Kagenaar, avec sa construction relativement simple, ait lentement remplacé le Westlander. Avec une capacité de charge d'environ 12,5 tonnes, le Kagenaar était plus rapide et avait moins de tirant d'eau et, lors d'une construction beaucoup moins chère avec moins de détails, un Kagenaar pouvait charger une tonne ou une tonne et demie de plus. Moins d'amortissement et plus de bénéfices, les entrepreneurs de 1925 dans la région de Westland le savaient bien et à partir de cette époque, presque uniquement des Kagenaars ont été construits. De plus, lors du chargement et déchargement à quai, comme avec de la crottin de cheval ou de la tourbe, la profondeur - et donc la hauteur pour les brouettes - est un point important pratiquement.


Le Kagenaar est, comparé à un Westlander, plus long, plus bas et surtout plus simple et léger en construction. La distance entre les membrures est de 40 à 45 cm et chez un Westlander de 30 à 35 cm. De plus, il y a seulement la moitié des membrures à l'avant et à l'arrière qu'un Westlander possède. Une simplification de la construction supplémentaire est que les ponts chez un Kagenaar sont cloués à l'extérieur de la coque avec une ligne d'angle. La coque et les ponts sont en tôle d'acier d'une épaisseur maximale de 4 mm. En outre, le modèle entier est plus hydrodynamique, les bordages sont plus arrondis, la proue et l'arrière sont plus tendus et l'arrière se termine avec le miroir mentionné précédemment.


Les Kagenaars pouvaient, tout comme les Westlanders, être poussés depuis la rive avec une perche. Des rainures, à l'avant et à l'arrière, étaient faites pour la perche de pesée, mais elles étaient également fabriquées sous forme de crochets qui étaient vissés sur le pont. Les écoutilles étaient en bois, légèrement arrondis comme les Westlanders et sans couvercle de panneau. Lors de la navigation avec de la bouse (excréments), il ne faut pas perdre de charge, c'est pourquoi les écoutilles étaient fixés avec un total de six crochets de serrage. Pour une charge moins compacte comme la bouse, l'espace peut être élargi avec des barres en bois. Le bois de petite bourrelet, appelé "scheen", a été utilisé pour construire des Kagenaars autour des lacs Kager en utilisant des barres carrées. Les chantiers navals de la région de Westland utilisaient des barres plates en demi-cercle, plus pratiques pour l'entretien car elles ne retiennent pas l'eau.


Un Kagenaar ordinaire était également appelé "bok" ou "Leidsche vlet". En plus du Kagenaar ordinaire, il y a également le bollenvlet mentionné précédemment. Ce dernier est un peu plus petit et n'a pas de cabine surélevée, seulement une trappe à l'avant et à l'arrière. Dans les derniers jours de la navigation de charge à voile, des Kagenaars motorisés de 15 à 22 mètres ont été construits (en remplacement des Westlanders motorisés). Ceux-ci ont une proue Kagenaar normale et l'arrière d'un bateau à moteur.


La plupart des Kagenaars sont construits pour transporter le fumier (lisier). Lorsque le compartiment était plein, le navire était bien équilibré et juste sur sa cible. La charge ne pouvait donc pas "bouger". D'autres choses ont également été transportées, comme des produits de agricultures vers les ventes aux enchères, du sable et de la tourbe pour améliorer le sol, des matériaux de construction, des meubles lors des déménagements, des charbon, etc. Ce qui se fait maintenant par la route se faisait jusqu'environ 1950 par l'eau.

  • navire étroit et long
  • la proue ressemble à celle d'un bateau plat
  • pont avant et pont arrière égaux avec une bastingage

Anciens bateaux commerciaux

Nous contacter

  • Doeve Coutiers
  • Bateaux & voiliers
  • Tel. int. +31 (0)10 – 248 98 30
  • Mobile. int. +31 (0)6 53 20 20 84
  • Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

© 2024 - Doeve Courtiers

logo european maritimelogo nbms     logo hiswalogo vrt