Skip to main content

Tjalk de Groningue Péniche

  • Navire robuste, 60 ... 100 tonnes
  • Plaques de coque larges à la proue
  • légèrement trapu
  • Apparence simple, peu de décoration
  • Entrée de cabine à tribord
  • Cheminée angulaire

Les tjalk turfs ne naviguaient vers les Pays-Bas "en mer" qu'en temps beau, tandis que le Tjalk de Groningue était utilisé pour la navigation intérieure. Grâce à sa forme, il pouvait et peut encore porter beaucoup de choses et presque aller partout. Le Tjalk de Groningue est un navire robuste et robuste, parfois légèrement trapu mais généralement avec des lignes fluides.

Caractéristique de la construction navale de Groningue est l'utilisation de larges plaques de coque (parfois jusqu'à presque un mètre de large) à l'avant et à l'arrière du navire. Cela a permis de construire plus économiquement que l'utilisation de passages étroits. D'autres aspects de la construction étaient également simples. Ainsi, le pont souvent se composait d'une seule pièce de fer angle.

Pour les marins de Groningue, il devait être fort et indestructible. La décoration, qui ne correspondait pas non plus au caractère des marins de Groningue, était peu utilisée. La taille des tjalk variait considérablement et se situait entre 70 et 140 tonnes. Les plus grandes tjalk étaient parfois utilisées pour la petite navigation côtière. Pour cela, il fallait avoir une lettre de voiture. Si le navire répondait aux exigences imposées après des modifications, il était délivré par l'inspection maritime. Ces inspections étaient très précises. Les modifications ne faisaient bien sûr pas d'un Tjalk un véritable navire de mer. Il était donc délivré une lettre de voiture pour une durée limitée (1 an) et une zone de navigation souvent limitée (par exemple vers Hambourg et la mer Baltique).

Les Tjalk de Groningue étaient gréés avec un seul mât, avec une grand voile avec une longue vergue droite, une foc et souvent une misaine. En raison de la longue vergue, il était également nécessaire d'avoir un long haut, et les navires de Groningue, les fameux "longtops", étaient donc reconnaissables de loin.

Le Tjalk de Groningue se différenciait de cet aspect des navires frisons. Le marin frison est plus enclin à la décoration que son collègue de Groningue. Ses Skûten et Skûtsjes avaient une vergue courbe relativement courte qui nécessitait un haut beaucoup plus court.

Anciens bateaux commerciaux

Nous contacter

  • Doeve Coutiers
  • Bateaux & voiliers
  • Tel. int. +31 (0)10 – 248 98 30
  • Mobile. int. +31 (0)6 53 20 20 84
  • Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

COM_DMA_COPYRIGHT

logo european maritimelogo nbms     logo hiswalogo vrt